Logo Infomaniak

FR

Nous polluons

Même si nous compensons toutes nos émissions de gaz à effet de serre à 200%

Découvrez comment

Mais nous agissons pour atténuer notre empreinte. Depuis 2007.

Répartition de nos émissions de CO2 en 2020

Serveurs

Déplacements domicile-travail

Consommation électrique

Chauffage et refroidissement

Restauration et boissons

Déplacements professionnels et nuitées

Déchets et recyclage

Compensation de nos émissions de CO2

En 2020, Infomaniak a généré 998.1 tCO2 eq. Pour atténuer notre impact environnemental, nous avons financé des projets en Suisse et au Nicaragua qui absorberont 1996.2 tCO2 eq pour un montant total de CHF 67'437.-

Voir l'attestation 2019
(L'attestation 2020 sera disponible en janvier 2022)

On peut uniquement améliorer ce qu'on mesure rigoureusement.

Le calcul des émissions de CO2 couvre l'ensemble de nos activités et du cycle de vie des produits que nous consommons. Extraction des matières premières, fabrication, transport, déchets... tout est comptabilisé, même les déplacements quotidiens de nos collaborateurs ! Ces mesures sont auditées chaque année par SGS via l'audit de notre certification ISO 14001:2015 .

Ce qui pollue le plus chez Infomaniak ? L'achat de nouveaux serveurs !

Voici pourquoi :

Comme nous utilisons de l'énergie renouvelable et que nos centres de données sont refroidis avec de l'air extérieur naturel, il faut exploiter 7 à 10 ans nos serveurs pour qu'ils émettent autant de CO2 qu'à leur production.

Nous avons par conséquent décidé de prolonger la durée de vie de nos serveurs jusqu'à 15 ans. Cela implique de choisir des serveurs plus chers qui peuvent évoluer avec des composants plus avantageux par la suite.

La performance et la fiabilité de nos services sont garanties par la redondance des services et notre infrastructure Cloud qui permet d'allouer les ressources à la demande.

Le défi ? Trouver le bon compromis entre :

  • Nos besoins grandissants en termes de ressources.
  • Changer certains composants des serveurs pour augmenter leur performance et donc prolonger leur durée d'utilisation.
  • Débrancher les serveurs après 15 ans d'activité pour des raisons de mauvaise efficacité énergétique.

Nous optimisons l'utilisation des ressources en continu.

Lorsque les ressources d'un serveur sont inutilisées, elles sont automatiquement allouées à d'autres tâches sans pour autant affecter les performances des autres services. Résultat : nous pouvons offrir plus de services avec moins de serveurs et un niveau de performance équivalent.

En parallèle, nos développeurs optimisent en continu les produits pour éviter de consommer des ressources inutilement et augmenter la performance des services (c'est ce qu'on appelle l’écoconception ). Les optimisations énergétiques ne passent pas QUE par le matériel !

Les déplacements et le pouvoir d'achat de nos employé(e)s ont aussi un impact sur notre empreinte écologique.

Une prime allant jusqu'à CHF 1'500.- / an pour inciter notre personnel à la mobilité douce.

Nous sensibilisons nos collaborateurs sur notre impact écologique et les encourageons à adopter des comportements respectueux de l'environnement dans le cadre de leur vie professionnelle et privée.

Un plan de mobilité favorise également les transports les plus écologiques. Cette démarche réduit nos émissions de carbone, améliore la santé des collaborateurs et développe de nouvelles habitudes vertueuses. C'est un investissement !

Infomaniak fait partie des 500 plus gros consommateurs d'énergie du canton de Genève.

E-mails, kDrive, datacenters... tous nos services sont propulsés avec de l'énergie renouvelable.

L'électricité que nous achetons est composée à 60% d’énergie hydraulique et à 40% d’énergie verte (énergie solaire et petites structures hydrauliques qui préservent les cours d'eau naturels et permettent aux poissons de circuler librement). Une centrale solaire de 450 kW sera mise en service en 2022 et il est également prévu d'en déployer une sur notre prochain datacenter (DCIV) dont la mise en service est prévue en 2023.

Rien qu'en 2020, nous aurions consommé 28% d'électricité en plus sans nos actions de performance énergétique. C'est l'équivalent de 301 ménages suisses.

Nous concevons nos propres datacenters, sans climatisation, pour dépasser les standards d'efficacité énergétique du marché.

Nos PUE figurent parmi les meilleurs exemples au monde.

Pour atteindre un indicateur d'efficacité énergétique aussi bas (PUE < 1.1 contre une moyenne européenne de 1.46), nous refroidissons uniquement nos centres de données avec de l'air extérieur filtre et ajustons en permanence la ventilation en fonction des besoins réels.

En moyenne, nos infrastructures consomment 8.7 W pour 100 W dédiés au fonctionnement des serveurs.

En 2019, nos optimisations nous ont encore permis de baisser notre consommation électrique de 14,7%, et nous n'allons pas nous arrêter la.

Les datacenters d'Infomaniak sont refroidis avec de l'air extérieur filtré.

Nos onduleurs d'énergie fonctionnent en mode veille. Cela parait peu, mais ce détail permet d'économiser 5% d'énergie . Chaque watt compte.

Nos générateurs électriques sont au service de la collectivité.

Nous générons 2,7 tCO2 eq/an pour tester l'alimentation électrique de secours de nos infrastructures qui fonctionnent au fuel. Lorsque le réseau électrique local rencontre un problème, Swissgrid a la possibilité d'exploiter nos groupes électrogènes pour sécuriser et stabiliser l'exploitation du réseau électrique suisse.

Nos déchets d'exploitation représentent 0.4% de nos émissions de CO2.

Déchets incinérables 2.17 tCO2eq

Déchets électroniques 1.48 tCO2eq

Eaux usées 0.375 tCO2eq

Déchets recyclables 0.006 tCO2eq

Source: Bilan de gaz à effet de serre, 2019, myclimate.

A-t-on vraiment besoin de cela ?

Comment cela sera-t-il recyclé ?

Est-ce local et responsable ?

Tout achat fait l'objet d'une analyse préliminaire qui nous permet de déterminer de façon précise si une solution alternative à l'achat est envisageable. Nous tenons également compte des capacités du nouveau matériel à être optimisé par la suite, pour augmenter la durée de son utilisation. Nous privilégions systématiquement les fournisseurs locaux et responsables, et nous nous engageons à réduire notre production de déchets incinérables de 16% d'ici fin 2023 (par rapport à la quantité de déchets émis en 2019). Cela fait depuis 2015 que nous pesons nos déchets, y compris dans nos bureaux. La prochaine étape sera réduire la quantité de nos déchets électroniques.

Financer des projets pour atténuer nos émissions de CO2 est une solution transitoire que toute entreprise peut facilement mettre cela en place.

Nous « compensons » nos émissions de CO2 à double

Cela inclut la fabrication et l'élimination des serveurs, de même que la production de notre électricité et les déplacements de notre personnel.

100% en Suisse et 100% au Nicaragua. La Terre est unique.

Toutes nos mesures et calculs ne sont pas parfaits, les arbres poussent plus lentement que nos émissions et nous polluons à la fois en Suisse et à l'étranger.

Compenser à double est donc une évidence, et notre participation est ajustée chaque année en fonction de la quantité de CO2 que nous émettons.

Qui protège les intérêts des abeilles, des arbres et des océans ?

1% de notre croissance est allouée à des organisations non lucratives qui protègent les intérêts de la nature et qui visent a rendre la législation relative à la protection de l'environnement plus contraignante, en particulier dans notre industrie.

Boris Siegenthaler, co-fondateur, directeur stratégique et responsable environnemental

Le sens de la vie, c'est de réaliser des choses durables, en tout cas pour une entreprise.

Sans la réduction de nos émissions et l'amélioration constante de notre efficacité énergétique, ces mesures d'atténuation sont insuffisantes. Nous gardons à l'esprit que leurs impacts positifs sont souvent décalés dans le temps et pas forcément déployés dans les régions où nos activités émettent du CO2. Cette démarche est en revanche accessible à toutes les entreprises. C'est un premier pas facile qui incite à une prise de conscience et à la réduction de ses émissions.

Alexandre Patti, Energy Manager

Nous ne pouvons pas sauver le monde en respectant les règles actuelles, car les règles ont besoin d’être changées. Tout doit changer et cela doit démarrer aujourd'hui.

Notre démarche écologique est certifiée par des normes reconnues

Nous faisons déjà beaucoup. Mais nous n'allons pas nous arrêter la.

Vous aussi, participez à notre démarche !

Choisissez des prestataires engagés qui favorisent une économie locale, durable et harmonieuse avec le vivant. Vous avez un avis, un commentaire ou une idée que nous pourrions mettre en place pour améliorer notre démarche ? Nous sommes à votre écoute.